Cette publication a été publiée à l'origine sur ce site

Tout confinés que nous sommes, l’heure n’est pas à la résignation. The Weeknd, Yael Naim et les autres sont là pour vous.

Rarement l’humanité a connu un tel coup d’arrêt. Avec la propagation du Covid-19 en Europe et en Amérique, c’est tout le secteur du divertissement qui a été brutalement mis à l’arrêt. D’abord avec les reports ou les annulations de concerts, de tournées et de spectacles. Ensuite avec les sorties postposées d’albums dont certains très attendus. À titre d’exemple, citons le film Spirits in the Forest de Depeche Mode ou Sillygomania, le second album de Loïc Nottet.

Cela ne veut pas dire que tous les disques sont restés dans les cartons des Majors et autres labels. Vendredi, de gros calibres ont dégainé leur production. C’est le cas de l’incontournable The Weeknd, dont le titre « Blinding Lights » – certifié platine – s’est installé pendant six semaines consécutives au sommet de notre Ultratop single. Ou encore de Yael Naim, qui avec Nightsongs a enfin donné un successeur à Older paru voici cinq ans. Sans oublier quelques productions sorties la semaine précédente et passées un peu trop inaperçues en raison du contexte : Cali et les Boomtown Rats.