Cette publication a été publiée à l'origine sur ce site

Les réparations indispensables aussi.

Si le trafic est fortement limité en cette période de confinement, bon nombre de ceux qui roulent le font pour le bien de la communauté. Ainsi, les importateurs de véhicules, les garages et les sociétés de location de véhicules font partie des secteurs cruciaux pour protéger les intérêts vitaux de notre nation et de ses citoyens. C’est ce vaste secteur de la mobilité qui construit, fournit et entretient les véhicules permettant le transport urgent des malades, l’approvisionnement de nos réserves alimentaires, l’acheminement de la farine vers la boulangerie, des légumes vers le marché du frais et du carburant vers les stationsservice.

Pour assurer cette nécessaire continuité, nos autorités ont expressément stipulé que ces entreprises peuvent continuer à effectuer des réparations urgentes et des opérations de remorquage sur les véhicules des particuliers et des entreprises. Cela est confirmé par les déclarations du porte-parole du Centre national de crise, Yves Stevens. Ceux qui ont vraiment besoin de prendre la route doivent pouvoir le faire avec un véhicule sûr. Les services d’appui au transport de passagers et à la logistique ont également été explicitement inclus dans la liste des services essentiels.

Un état de fait qui nous est confirmé chez Mercedes Belgique. « Les dépannages des véhicules en panne sont assurés, de même que les réparations urgentes », nous dit Bastien Van de Moortele du côté de la firme à l’étoile. « Mais vous comprendrez que les véhicules prioritaires (services sanitaires et autres) sont les premiers à être pris en compte. » Sachez-le aussi, de nombreux garages ont aussi mis en place une permanence pour les interventions urgentes.